“rest est la deuxième agglomération de la région Bretagne. Connue pour sa rade, ses nombreuses universités et pour son musée de la Marine, la Cité du Ponant abrite de nombreuses mosquées. Parmi elles, le Centre Culturel Islamique de Brest, situé dans le quartier du Pontanezen plus connu sous le nom de “la mosquée de l’imam de Brest“.

LA MOSQUEE DE L’ « IMAM DE BREST »

 

Cette mosquée connait une large audience, notamment par la cause de son imam très actif sur les réseaux sociaux, le célèbre Rachid El-Jay qui y diffusa ses prêches à travers la France et l’Europe. Ce jeune imam s’était fait connaître sous le nom de « Rachid Abou Houdheifa » au début des années 2010.  Rapidement surnommé « l’imam de Brest », le prédicateur est très suivi par la jeunesse musulmane francophone : ils sont plus de 674 000 à suivre ses vidéos sur YouTube et plus d’un million de personnes le suivent sur sa page Facebook.

Le Centre Culturel Islamique de Brest est aussi appelée la mosquée Sunna, qui signifie « tradition », en référence à la tradition prophétique. Affiliée au Conseil Régional du Culte Musulman de Bretagne, la mosquée Sunna est indépendante, œuvre au service de la communauté musulmane tant sur le plan cultuel que culturel. Disposant de locaux de 800 m², la mosquée Sunna est engagée dans la transmission de l’Islam du Juste Milieu et axe son travail spirituel autour de l’éducation ainsi que du bon comportement, ayant pour mot d’ordre la parole du Prophète : « J’ai Été Envoyé Pour Parfaire Les Nobles Caractères. »

L’ISLAM AU PAYS DES BRETONS

 

Les musulmans seraient d’après les estimations environ 100 000 en Bretagne pour une trentaine de mosquées. Il faut ici distinguer la Bretagne administrative et la Bretagne culturelle. En effet, pour les Bretons, Nantes, capitale des Pays-de-la-Loire, est en Bretagne. Si l’on devait prendre en compte la Bretagne culturelle, il y aurait entre 200 et 250 000 bretons musulmans.

La présence de mosquées dans le département du Finistère est intéressante, puisque d’un point de vue linguistique, un finistère est littéralement l’endroit où se termine la Terre. En France, le département du Finistère porte ce nom car il marque la fin du continent européen occidental. Or, la notion de transmission du message de l’Islam jusqu’aux confins de la Terre est prégnante dans les textes historiques. A titre d’exemple, selon certaines traditions, le compagnon du Prophète Ukba ibn Nafi’ al-Fihri, lorsqu’il eut atteint la rive marocaine de l’Océan Atlantique s’était exclamé « Yâ asafâ », pour exprimer toute sa désolation de ne pouvoir propager l’Islam plus loin encore. Celui-ci regrettait que la Terre se finisse ici et de ne pas aller plus loin. A l’heure d’internet, la mosquée de Brest ne connaît pas cette contrainte : elle diffuse l’islam par l’intermédiaire de son imam jusqu’aux quatre coins du monde.

Le Centre Culturel Islamique de Brest,

une mosquée assurée par assurancemosquee.fr

Vous êtes gestionnaire d’une association cultuelle musulmane ?

Découvrez assurancemosquee.fr,

Le leader de l’assurance des mosquées de France.

velit, ipsum adipiscing id, risus. neque. Praesent ut amet, vel,

Partagez cette publication avec vos amis !